Footswitch

Les footswitch FS2 comportent deux capteurs de détection de force (FSR) qui se branchent sur un goniomètre sans fil. Il est par exemple possible de fixer le goniomètre sur la cheville et les footswitchs sur le pied. Cela permet au chercheur de coordonner les paramètres de la démarche avec le mouvement dynamique de l'articulation de la cheville.

Les contacteurs FS4 comportent quatre capteurs à résistance, qui sont liés à un câble de 1,5 mètre. Le cable se connecte à l'un des ports d'entrée numérique d'une interface telle que DataLOG, DataLINK ou l'amplificateur K800.

Le signal d’entré peut être programmé dans la fenêtre “Digital Set up” du logiciel d'analyse. Les courbes numériques des footswitchs peuvent être affichées dans l'un des deux formats suivants :

  • Comme des courbes séparées qui indiquent le 0 ou 1 logique.
  • En tant que paires de courbes où deux entrées numériques sont combinées pour produire un nombre compris entre 0 et 3. Dans ce mode, la pondération des entrées numériques peut être modifiée ; en sélectionnant 1/2 par exemple, la trace 'A' contribue à 0 ou 1 à l'affichage final et la trace 'B' à 0 ou 2.
Screenshot #1 - contact switches used in gait analysis
Screenshot #2 - contact switches used in gait analysis

Cette combinaison d'entrées numériques peut être utilisée, par exemple, dans l'analyse de la marche. Avec deux interrupteurs à contact placés sur chaque pied, l'activation et la désactivation des contacts seront enregistrées. Cela permet de synchroniser l'affichage du modèle de marche (talon frappé - pied complet - talon enlevé - pied enlevé) avec d'autres paramètres physiologiques tels que les angles des articulations ou l'EMG.

Obtenez un devis gratuit et rapide